Crèche de marques

141219_billet_Crèche de marque

Alors que beaucoup sont partis, un peu anxieux, à la chasse aux jouets sans toujours bien comprendre l’engouement que certains d’entre eux peuvent susciter chez les moins de 12 ans, il est des propositions qui savent parler à toutes les générations. Celle de ThinkGeek, par exemple, un site de e-commerce américain qui propose des articles destinés à « stimuler l’imagination des passionnés de high-tech » parmi lesquels un Apple store en Playmobil. Il fallait y penser.

Pour la modique somme de 179 dollars, le coffret permet de recréer des espaces bien connus des adeptes d’Apple : l’espace vente iPhone, iPad, MacBook Pro, iMac, ainsi que le Genius Bar et la fameuse conférence avec Steve Jobs, himself, pour les keynotes. Le kit est fourni avec plus de soixante figurines. Et pour ceux qui souhaitent aller encore plus loin dans l’expérience, ThinkGeek a imaginé une extension du jeu avec le pack « kit line » permettant de placer des personnages dans une file d’attente à l’entrée du magasin lorsqu’un nouveau produit vient de sortir…

Quand le monde des jouets s’inspire du monde réel, c’est pour proposer aux enfants une maison, un garage ou une cuisine. Parfois, un étal avec une balance et une caisse pour leur permettre de « jouer au marchand ». Avec son Apple Store en Playmobil, ThinkGeek innove, élargit les imaginaires et ouvre un nouveau champ d’expression pour les marques. Pourquoi ne pas, aussi, imaginer des boutiques Nespresso, Uniqlo ou Sephora en Playmobil ?

Lorsque l’on voit les vitrines de Noël où les marques sponsors s’immiscent dans le décor et les vêtements des marionnettes, on se dit que le monde des enfants n’est plus a l’abri des marques. Leur vie non plus. Les marques et les enseignes font désormais partie de leur environnement. Quant aux marques, se demander comment elles pourraient s’exprimer sous forme de Playmobil serait une intéressante question à se poser d’une session de créativité… Une manière efficace de diagnostiquer de ce qui est matérialisable et identifiable dans leur concept de distribution.

Continue Reading

Tête de gondole

image

Pour prouver les qualités réchauffantes de ses T-shirts Heattech et doper sa notoriété, Uniqlo mène depuis le 9 novembre (et jusqu’au 5 décembre) une opération de street-marketing originale : habiller les commerçants des marchés. L’opération se déroule à Paris, Marseille et Strasbourg, villes où la marque possède des magasins. Nos fleuristes, poissonniers et autres primeurs soudainement habillés de couleurs techno-pimpantes bénéficient même pour l’occasion de bons destinés à leurs clients leur permettant d’aller retirer gratuitement un T-shirt anti-froid dans un des magasins de la marque. La boucle est bouclée.

Une opération de communication aussi simple que pertinente. Qui ne s’est pas, un jour, demandé comment les commerçants des marchés faisaient pour « tenir » dehors lorsque le thermomètre chutait ? Les meilleures sources d’inspiration sont souvent les plus proches de nos expériences quotidiennes. Et voilà comment l’artisan-commerçant, généralement appelé en renfort par les marques industrielles en quête d’authenticité, se retrouve à la fois « promesse consommateur » vivante, tête de gondole et prescripteur pour une marque de prêt-à-porter, univers plutôt éloigné de ses préoccupations… Pas si mal.

Pour une fois que ce ne sont, ni des people, ni des jeunes « stylés » issus des pages de magazine de mode qui sont mis en scène, mais de « vrais » gens, saisis dans la réalité et la vérité de leur métier... Une preuve supplémentaire de la nécessité de regarder ailleurs et de faire autrement lorsque l’on veut se distinguer de ses concurrents.

Par ailleurs, et ce n’est pas la moindre vertu de l’opération, Uniqlo trouve ici l’opportunité de faire oublier sa dimension « big company » aux ambitions mondiales et tentaculaires pour s’inscrire, avec beaucoup de simplicité et de spontanéité, dans l’hyper-proximité. Et quoi de plus ancré dans le local qu’un marché ? Ne pas être là où l’on est attendu permet souvent de faire oublier d’où l’on vient.

Continue Reading

Champignons magiques

ChampignonsMagiques

Primés lors du dernier Sial, les champignons « Prêt à Pousser » se présentent sous forme d’un kit comprenant un terreau à base de sciure de bois recyclée ainsi qu’un vaporisateur. Ouvrez, récoltez, arrosez. C’est simple et surtout spectaculaire puisque les champignons (roses, jaunes ou gris, chacun ses goûts, chacun leur goût) poussent dans l‘emballage en une dizaine de jours. De quoi satisfaire l’appétit de 3-4 personnes. Un morceau de nature en pleine ville qui devrait permettre à de nombreux « bio-bos » de patienter entre deux week-ends dans le Perche…

Avec « Prêt à Pousser », les voilà qui peuvent simultanément, déguster des champignons, faire un geste pour l’environnement et développer leur main verte. Pas mal. Pas étonnant que cette proposition ait retenu l’attention du Sial. Elle vient d’abord confirmer l’attrait de tout ce qui peut donner aux consommateurs le sentiment de participer, même spectateurs, à quelque chose. Voir les produits se transformer, assister à la pousse, arroser, récolter.

Elle vient aussi, s’il en était encore besoin, souligner l’importance prise aujourd’hui par l’étonnement dans la consommation jusque dans les moments et les gestes les plus quotidiens. Au fil du temps, l’étonnement s’affirme bien comme le nouveau carburant marketing.

« Prêt à Pousser » vient enfin nous laisser entrevoir le pack du futur. On connaissait le pack récupérable qui pouvait changer de destination. Devenir une boite, un doseur, voire un tabouret à l’époque des barils de lessive. Puis, le pack à re-planter « écologico-ludique » à partir duquel pouvaient pousser des graines comprises dans sa composition. Le parfait fantasme de circularité. Place désormais au pack « vivant » qui change, qui bouge, se transforme. Ici, l’emballage devient actif. Pas un décor, mais un support. Pas un support d’informations ou un support pédagogique, mais un support de développement pour le produit. Un pack spectacle qui ne se cache plus dans les placards.

Un pack bon pour l’environnement, bon pour les yeux et l’esprit. Un pack 100% utile.

Continue Reading