Retour

Atout prix

Atout prix_1

Les soldes viennent de commencer. Comme chaque année, les commentaires vont bon train. Les Français ne se ruent plus sur les bonnes affaires (seraient-ils devenus plus matures ? plus « experts » ?). Ils shoppent sur le net et considèrent les boutiques comme des showrooms. Les soldes sont partout et tout le temps, donc devenus moins attractifs. Le sujet a un goût de marronnier comme le prix de l’immobilier ou le classement des villes « où il fait bon vivre ». Le plus intéressant ne serait-il pas, plutôt, d’observer comment les marques  et les enseignes abordent cette période cruciale pour leur chiffre d’affaires ?

Si certaines n’hésitent pas à « écraser » les prix en annonçant des -70% un peu inquiétants si l’on se questionne sur la valeur des choses, d’autres ont choisi de faire de cette période l’opportunité de « réinventer » leur relation avec leurs clients. C’est le cas de Maison Standards, site de prêt- à-porter « d’essentiels » dont le concept repose sur la transparence des prix. Ou, du moins, sur une pédagogie des prix.

Si le site propose des prix « rayés » comme il se doit à ce moment de l’année, c’est au consommateur de choisir le montant de la réduction dont il souhaite profiter. Et en toute connaissance de cause. Le prix soldé proposé le plus bas (moins 40%) est annoncé comme ne permettant à la marque que de « couvrir ses frais de production ». Un autre, un peu supérieur, couvre, lui, « les frais de production et une partie des salaires ». Enfin, le prix le plus élevé (qui correspond à une remise de 25%) est déterminé pour « permettre de soutenir le développement de l’entreprise ». Les soldes ne durent ici que six jours, ne concernent qu’une partie de l’offre et portent le doux nom de « prix d’ami ».

L’idée est aussi originale que pertinente. Car elle ne s’adresse pas seulement aux consommateurs chasseurs de primes, mais aussi à ceux qui sont dotés d’une conscience… ce qui ne les empêche pas de vouloir faire de bonnes affaires. Un prix attractif peut constituer un déclencheur d’envies. Mais un prix trop bas a pour effet de faire oublier qu’une marque est aussi une réalité économique.

Il fallait déjà compter sur ceux qui privilégient le local, ses emplois et ses « petits producteurs ». Pourquoi pas, demain, aussi, sur ceux qui voient l’entreprise derrière les marques et le futur derrière le présent ?

So What ?

Communiquer sur le prix ne signifie pas toujours chercher à paraître le moins cher. Cela peut aussi être, pour une marque, une manière de préciser ses valeurs et d’induire un comportement parmi ses acheteurs. 

Contactez-nous

Vous aimerez aussi