Retour

Hiver-Eté

C’est souvent au détour d’une page de magazine féminin que se cachent les meilleures sources d’inspiration marketing. On pouvait ainsi récemment y lire que la marque française de doudounes (ah ! qu’il semble loin le temps où ces vêtements s’appelaient encore des anoraks…) Pyrenex s’était installée pour l’hiver (d’octobre à début mars) dans les deux magasins de tongs brésiliennes Havaianas situés à Paris et Cagnes-sur-mer… Hiver contre été, voilà une synergie pas banale qui permet aux deux marques de s’adapter au marché en fonction des saisons et de s’assurer une optimisation de leurs ventes. Si le partenariat suit son cours, certains magasins Pyrenex devraient certainement, à leur tour, accueillir les tongs de la marque brésilienne en milieu d’année prochaine…

On connaissait le 86 Champs-Elysées qui rassemble Pierre Hermé, faiseur de macarons, et L’Occitane en Provence, faiseur de beauté. Certains observateurs aguerris ont pu dénicher, à Biarritz, une agence immobilière présentant en son sein les chaussures de marche Le Soulor, récemment relancée et made in Sud-Ouest. Les Parisiens peuvent, eux, découvrir ses modèles dans une librairie du 19ième arrondissement car l’entreprise n’a pas (encore) les moyens d’avoir ses propres magasins. Quant à ceux qui fréquentent la Fnac de la rue de Rennes, ils sont désormais habitués à y trouver Uniqlo au sous-sol… On a tous en tête un pop-up store installé dans un lieu improbable, ou pu observer des rapprochements géographiques inattendus, preuve du désir actuel de toutes les marques de surprendre leurs clients. C’est peu dire que les magasins sont aujourd’hui traversés d’une fièvre de bougeotte. La dernière innovation en date serait donc, pour une enseigne, d’aller s’installer chez une autre, le temps d’une saison. Le bénéfice de l’opération dépasse la seule logique économique. En apparaissant là où elle n’est pas attendue, la marque étonne, déroute et apparaît ainsi plus fortement. 

Si certains imaginaient la fin du magasin face au développement du e-commerce, force est de constater qu’il est toujours là. Et même de plus en plus là…

So What ?

Les enseignes doivent s’envisager comme des omni-enseignes : partout présentes, dans tous les formats possibles et pour des durées variables. Les pop-up stores n’en sont que la première expression…

Contactez-nous

Vous aimerez aussi