Retour

Insight

Insight

Quoi de neuf ? Les Millennials. Pas un jour sans qu’un expert du marketing ne vienne nous livrer des clés de compréhension de cette population qui ne se résume pas à ce qu’elle paraît. Ouverte et généreuse, égotiste et ambitieuse, mais aussi désireuse de prendre ses responsabilités pour changer le monde. Bon, une fois que cela a été dit et répété à l’envi, que fait-on ?

Alors que certains pensent qu’il suffit de repeindre leur communication (ou, plus prosaïquement, leurs bureaux) couleur Millennials, une peinture bien spécifique à base de pigments de coolitude, de LOL et de distance critique pour attirer leurs faveurs, d’autres se disent qu’après tout, les Millennials ne sont finalement qu’une cible de plus (et non pas une « mutation » ou « le signe d’un changement de paradigme ») et qu’il suffit, comme pour les autres, de savoir trouver le bon « bénéfice produit » et le bon « bénéfice consommateur » pour les séduire.

C’est ce qu’a du se dire StriVectin, le spécialiste des soins anti-âge qui a pourtant construit sa notoriété et sa réputation sur le traitement des peaux matures… Encore une preuve qu’aucune marque n’est jamais enfermée dans son marché… StriVectin nous avait déjà prouvé sa capacité à créer du buzz. Il nous le confirme aujourd’hui avec sa nouvelle offre à destination des Millennials, Nia, disponible, depuis peu et en exclusivité, chez Sephora. Nia, qui signifie « not into aging » (notez la subtilité de la proposition) comprend quatre produits vendus entre 28 et 39 euros : un soin hydratant, un gel pour le contour des yeux, un illuminateur énergisant, ainsi qu’un lissant pour le cou, imaginés à partir d’une molécule brevetée, la NIA-114 (notez la précision) censée stimuler le renouvellement cellulaire. Son ambition est de lutter contre les effets néfastes pour la peau du mode de vie ultra connecté adopté par les Millennials. Nia souhaite ainsi limiter « les effets technologiques », soit ceux produits par l’usage intensif du téléphone portable, qui encourage le fait de plisser les yeux ou la formation de rides sur le cou… Il fallait y penser. Evidemment, pour propulser sa notoriété, Nia (« créée par la génération Millennial pour les Millennials ») mise sur les réseaux sociaux et, en particulier, celui des Instagrameuses.

Demain, peut être, aussi, une crème pour soulager les oreilles meurtries par les casques ou un onguent pour soulager l’usure des doigts sur les écrans tactiles…

So What ?

Les insights les plus « évidents » et les plus percutants se construisent toujours à partir de l’observation du mode de vie de ses cibles.

Contactez-nous

Vous aimerez aussi