Retour

Pierres précieuses

Dans le monde de la cosmétique, le temps des hommes en blanc et de leur quête de l’ingrédient miracle porteur d’une promesse de jeunesse éternelle (et de marges élevées…) s’efface progressivement au profit des hommes verts qui, forts de connaissances millénaires élaborées par les premiers druides, fouillent la nature pour en extraire le meilleur. Après les plantes aux innombrables vertus, voici les pierres, non moins vertueuses, dont la puissance imaginaire est portée dans la presse grand public sous le vocable fantasmatique de « lithothérapie », voire (encore plus fort) de « crystal therapy ». On se sent tout de suite un peu sorcier, un peu vaudou, même si l’efficacité des pierres n’est pas encore scientifiquement prouvée… ce qui n’est d’ailleurs pas un problème.

Au contraire, car le fantasme compte ici davantage que la réalité. L’année dernière, Birchbox, leader des coffrets beauté sur abonnement, et jamais en retard d’une tendance, détaillait les vertus des pierres à ses 200 000 abonnés français(es). Une manière de préparer le terrain. On peut aussi citer Gemology, marque de soin fondée sur les principes actifs des pierres ou encore The New Cool, jeune marque française distribuée au sein des boutiques de studios de yoga et qui propose des eaux parfumées infusées aux cristaux (quartz rose, jade et améthyste)… en attendant une offre de voyages new-age. Pourquoi pas. Les marques Carita et Galénic vendent depuis longtemps des crèmes aux pierres précieuses : la première, à base de poudre de diamant, pour donner de l’éclat et la seconde, à base de rubis, pour favoriser la régularisation du sébum. Le phénomène n’est donc pas totalement nouveau, mais il est en train de s’élargir, preuve de sa concordance avec l’air du temps. Rien de surprenant.

Les pierres, ce sont tout d’abord des morceaux de nature. Un bon point. Elles portent aussi une part de mystère, voire d’ésotérisme, ce qui est en ce moment, assez apprécié (Garancia, je te vois). L’esprit new-age n’est pas loin non plus car les pierres vibrent, émettent des ondes et promettent ainsi de réconcilier le corps et l’esprit. La grande attente du moment comme le prouve le succès actuel du yoga ou de la méditation… Demain, l’ensemble de la consommation sera au service du bien-être. Autant s’y préparer dès maintenant…

So What ?

Après la cosmétique green, place à la cosmétique new-age. Après avoir essoré toutes les promesses possibles de la nature, pourquoi ne pas tenter d’en explorer la face irrationnelle ?

Contactez-nous

Vous aimerez aussi