Retour

Le culte de l’icône

Le culte de l'icône

Et pourquoi pas une rentrée futile ? Après tout, le monde est assez grave comme ça… et les Pokemons n’ont pas le monopole de la tendance conso. Cette année, ça va bouger grave dans le monde des sacs. Pas dans celui des it-bags, déjà un peu oubliés. Mais dans celui des sacs d’emballage. Les temps changent. Car Ikea a osé toucher à son iconique sac en plastique bleu. Celui qui sert à aller au lavomatic, à déménager, à partir en week-end ou en pique-nique. Ou encore de bâche pour le barbecue. A chacun d’inventer la vie qui va avec. Un sac qui totalise à lui seul plus de vies que tous les Dieux réunis.

Frakta (c’est son nom que presque tout le monde ignore) fut, à l’origine, imaginé pour accueillir tous les produits pas chers et attractifs disposés le long de la dernière ligne droite avant l’arrivée en caisse. C’est Hay, la marque danoise de design trendy qui, à l’occasion d’une collaboration éphémère avec Ikea, s’est collée à la lourde tâche de le repenser . Résultat ? Adieu le bleu électrique. Place à un vert sapin finement strié de blanc et même dénué de l’habituel logo jaune de la marque, disponible dès 2017 en édition limitée. Collector en vue. Le propre du produit iconique est de pouvoir être réinterprété au fil du temps par des créateurs de différents horizons sans pour autant perdre de son attractivité. Frakta le prouve.

Frakta constitue aussi, pour ceux qui savent le voir, une véritable petite leçon de marketing. Il est d’abord l’illustration d’une manière de faire vivre sa marque sans faire référence à un seul des produits de son offre. Il vient aussi prouver que ce qui peut sembler marginal, un sac de transport, peut devenir central et même être porteur de ses valeurs (au point de ne plus rendre obligatoire la présence de logo) : pas cher, malin, pratique, respectueux de l’environnement. Les produits iconiques ne sont ni toujours glamour, ni toujours griffés, ni toujours là où on les imagine…

A l’autre bout du mapping, Vuitton a récemment présenté ses nouveaux sacs d’emballage et ses nouveaux packagings. Fini le marron chocolat, place au « safran impérial » inspiré des archives de la Maison et évoquant le cuir naturel. Tout aussi iconique que le sac Ikea, celui de Vuitton est resté, lui, dans son territoire fonctionnel d’origine. A peine est-il présenté comme pliable, signe d’un engagement de la marque en faveur du développement durable.

On ne peut, soudain, s’empêcher d’imaginer ce à quoi aurait ressemblé un sac Vuitton inspiré par celui d’Ikea…

So What ?

Au delà de son offre produit, chaque marque dispose d’un « petit quelque chose » qui peut devenir iconique : un packaging, une couleur, mais aussi, pourquoi pas, un geste, un rite…

Contactez-nous

Vous aimerez aussi